It would be great if you could support us with a small donation.
It might not be much for you, but it would help us providing more and better interviews in the future.
With a little bit of your support we might be able to realize even more!


A promising band who had quite a slow start, are now hitting the ground running! Read here what they think about the label they just joined and their newest single!


Vous avez fêté votre 5ème anniversaire cette année. Avez-vous accompli quelque chose en tant que groupe dont vous êtes particulièrement fiers ?

YOSHIKI : Bien que nous n’ayons pas un rythme rapide pour nos activités de groupe, je crois que nous avons tout de même parcouru un long chemin depuis notre formation. Par dessus tout, je me souviens avoir été vraiment fier de sortir une chanson sur le COVID, en plein milieu de la pandémie en 2020, et que nous ayons pu faire le lien avec notre premier one-man.

SOW : Je pense que c’est pareil pour moi. Les capacités des salles de concert étaient limitées à cause du COVID, mais je crois que je suis encore fier que nous ayons fait deux concerts one-man qui ont fait SOLD OUT. Mais je ne suis pas du tout satisfait (rires).

KOUHEI : Même si je me suis éloigné de la scène du visual kei par le passé, je suis fier que nous ayons réussi, en tant que HOLLOW SHADE, à éliminer à la fois les préjugés envers le visual kei et les barrières de la scène, par le biais de notre participation à divers événements. Même en me plaçant d’un point de vue objectif, je pense que nous avons réussi. J’en suis très fier. 

Vous avez rejoint Starwave Records il y a peu. Que signifie cette étape pour vous personnellement et pour le groupe en général ?

YOSHIKI : Cela représente beaucoup pour nous. Jusqu’à présent, nous faisions tout par nous-mêmes, ce qui était très difficile. Par conséquent, nous sommes vraiment reconnaissants du soutien que nous recevons en termes de distribution et de promotion. Sur le plan personnel, cela a suscité une étincelle en moi pour affronter le groupe de manière plus sereine, c’était comme “écrire une nouvelle page”. 

SOW : C’est l’un des signes de notre détermination en tant que groupe. Personnellement, j’ai l’impression que nous avons enfin atteint la ligne de départ.

KOUHEI : C’est un pas vers des objectifs encore plus grands. 

En rejoignant le label, vous avez également annoncé votre nouveau single LAVE CAVE – TI/DE. LAVE CAVE débute comme une chanson typiquement metalcore avant d’alterner entre parties mélodieuses et parties plus violentes. Qu’est-ce que cela vous fait de passer d’un style à l’autre au sein d’une même chanson ? 

YOSHIKI : En tant que compositeur, je donne au chant un rôle similaire à celui des instruments. Surtout pendant le screaming, la voix joue le rôle d’un instrument rythmique. 

SOW : Alterner entre screaming et chant est déjà ce que nous faisons par défaut, donc ça n’a pas de signification particulière pour nous (rires). En fait, il n’y a aucune chanson de HOLLOW SHADE qui soit juste composée de chant clair. Actuellement, on utilise soit un mélange de screaming et de chant, soit juste du screaming. Au stade de la composition, nous choisissons le screaming ou le chant en fonction de ce qui fonctionne le mieux avec les chansons.

Dans TIDE on peut entendre ”Won’t run away next time.” (NdT: “Ne fuis pas la prochaine fois”). Y a-t-il quelque chose que vous avez personnellement fui ?

SOW : Je suis sûr que tout le monde est un jour confronté à un moment où il veut fuir la réalité. Même si on ne s’en rend pas compte sur le coup, il arrive souvent qu’on s’en rende compte par la suite, en repensant à la situation. On se rend compte après un certain temps qu’on a fui la douleur et qu’on a choisi le réconfort à ce moment-là. J’ai retransmis ce genre d’expérience dans mes paroles, donc la réponse à cette question est “Oui, il y a eu des moments où j’ai fui la réalité douloureuse et les situations inconfortables.”

KOUHEI : Je pense qu’affronter une situation plutôt que de s’enfuir signifie qu’on a conscience de la mort. Dans le passé, il y a eu des moments où j’ai dû faire un choix entre la fuite et la mort, et j’ai souvent choisi de fuir pour me protéger.

Vos paroles sont un mélange d’anglais et de japonais. Comment décidez-vous de quelles phrases exprimer en anglais et lesquelles en japonais ? 

SOW : La force des paroles en japonais réside dans le fait qu’une chose peut être exprimée par le biais de nombreuses phrases difficiles et expressions détournées, de sorte que ceux qui écoutent la chanson peuvent interpréter et analyser leur signification par eux-mêmes. J’aime beaucoup ça. Je pense que s’exprimer de manière indirecte fait partie de la culture parolière propre au visual kei. J’utilise l’anglais quand je veux m’exprimer de manière plus “directe” ou parler d’émotions, de “vrais sentiments”.

SOW et YOSHIKI, vous avez également fait partie d’un groupe nommé XENOBLOOD. Comment avez-vous rencontré KOUHEI et décidé de former HOLLOW SHADE ?

YOSHIKI : A la base, KOUHEI et moi nous connaissions en tant que guitaristes senpai (senior) et kouhai (junior). Nous avons souvent joué ensemble à des concerts. SOW l’a rencontré quand il a rejoint HOLLOW SHADE.

SOW : Je crois que c’était dans un bar. Je ne me souviens pas trop des débuts (rires). 

KOUHEI, votre rôle habituel semble être à la guitare, mais vous êtes bassiste à présent. Quelle est la raison de ce changement et quel instrument préférez-vous le plus ?

KOUHEI : Initialement j’ai été invité dans HOLLOW SHADE en tant que guitariste de support. Après le départ du bassiste initial, j’ai été très honoré d’être invité en tant que guitariste officiel. Cependant, j’étais réticent à l’idée que la basse soit jouée via un générateur de sons lors des concerts, alors j’ai moi-même proposé de faire la basse. Je joue de la guitare, de la basse et du piano, mais c’est difficile de choisir quel instrument on préfère. Pour moi, peu importe l’instrument dont je joue, c’est un moyen de m’exprimer, et plus je pratique, plus je me rends compte de la valeur de chaque instrument.

Vous êtes sans batteur depuis la création de HOLLOW SHADE, alors qui se charge de la batterie pour vos chansons ? Et comment procédez-vous habituellement pendant la composition des chansons ?

YOSHIKI : En fait, je suis le compositeur. Nous le faisons principalement en enregistrant pas à pas, mais nous gardons une partition simple au début. Ensuite, nous l’affinons principalement en fonction des improvisations des batteurs de support en studio, ou en fonction des arrangements pour les concerts. Parmi eux, nous travaillons avec un batteur de support nommé Yosuke Kawase qui nous aide à créer des phrases de batterie coordonnées durant les premières étapes de la composition et de l’enregistrement. Je compose la plupart des chansons assis devant un ordinateur avec une guitare et je fais la programmation tout en me concentrant sur la guitare et la batterie. Je crois que le “noyau” de notre groupe est l’union soigneuse des riffs de guitare et de la batterie.

Nous avons jeté un coup d’œil à vos vidéos des coulisses sur votre compte Twitter. Vous semblez bien vous amuser, que ce soit sur scène ou en dehors. Quel est le moment le plus amusant qui a eu lieu pendant vos tournées ou vos périodes de compositions ?

YOSHIKI : Ça me fait vraiment plaisir que vous recherchiez jusqu’aux plus petits détails à notre sujet ! La plupart des souvenirs qui ont marqué nos esprits sont ceux qui incluent des problèmes (par exemple, notre voiture est tombée en panne lors d’une tournée alors que nous allions à Osaka, le tournage de vidéos promotionnelles en extérieur a été plus difficile que prévu, etc.). Mais quand j’y repense, ils se transforment en souvenirs amusants sur la façon dont nous avons réussi à traverser les situations difficiles.

SOW : Je suis d’accord avec YOSHIKI. Chaque problème que nous rencontrons se transforme en bon souvenir à la fin.

KOUHEI : C’est pareil pour moi. J’aime faire face aux problèmes. Lorsque le moteur de notre voiture a calé en plein milieu de la montagne, j’étais tellement excité (rires).

En Avril, vous vous êtes associés avec KOUKOKU DENEI GUNGAKUTAI (皇國電影軍楽隊) afin de soutenir le Club Riverst en leur reversant 50% de la vente de vos cheki. Pouvez-vous nous dire pourquoi vous vouliez soutenir ce club en particulier ?

YOSHIKI : Parce que le Club Riverst est le live house auquel nous devons le plus. C’est la salle dans laquelle nous avons fait nos premiers concerts et divers autres événements. De plus, les petites salles locales sont des bases très, très importantes pour maintenir la scène musicale locale. À l’époque, toute la scène était remplie de désespoir à cause du COVID, alors nous avons commencé à nous demander : « Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire ? » et nous avons décidé d’agir en conséquence.

SOW : C’est comme notre maison (rires).

KOUHEI : Parce qu’on adore vraiment cette salle. 

L’association du visual kei et du metal est très populaire à l’étranger. Quelles chansons recommanderiez-vous aux gens qui ne connaissent pas encore HOLLOW SHADE ?

YOSHIKI : Personnellement, je recommanderais A DAY IN LIFE et COCYTUS. Ce sont deux chansons heavy mises en valeur par une guitare à 7 cordes, mais le point fort de la première chanson est qu’elle alterne entre parties violentes et mélodiques. Quant à la deuxième, c’est une œuvre ambitieuse qui incorpore des éléments tels que “le COVID”, “la peste” et “l’enfer” qui apparaît dans la Divine Comédie de Dante. S’il vous plaît, écoutez ces chansons.

SOW : COCYTUS et notre nouvelle sortie LAVE CAVE. Je pense que les visions du monde et les éléments metal de ces chansons sont ce qui les démarque.

KOUHEI : TI/DE et COCYTUS. Le son à lui seul offre de nombreux spectacles, tels que le magnifique développement des chansons, la performance technique et la beauté des mélodies.

Nous avons vu que vous répondez aux commentaires de vos fans étrangers sur YouTube. Seriez-vous intéressés de vous produire à l’étranger un jour ? 

YOSHIKI : Je suis totalement intéressé ! Quand la situation s’améliorera dans le monde, je veux vraiment y aller, c’est notre prochaine étape. Pour l’instant, je vais me consacrer à faire notre promotion sur Internet et à créer des chansons incroyables pour nous améliorer.

SOW : Je veux le faire. Je suis très intéressé. C’est l’un des rêves que j’aimerais réaliser un jour.

KOUHEI : Je veux réaliser ce projet bientôt. Nous attendons des offres de n’importe où dans le monde. 

Si vous ne pouviez manger qu’un seul aliment pour le reste de votre vie, lequel choisiriez-vous ? 

YOSHIKI : Du crabe.

SOW : Du crabe (rires). YOSHIKI et moi aimons le crabe comme des fous (rires). 

KOUHEI : Du crabe.

Et pour finir, merci de laisser un message à vos fans étrangers.

YOSHIKI : Si vous aimez écouter nos chansons, merci de nous recommander à vos amis ! Vos avis sont notre plus grande promotion ! 

SOW : J’ai vraiment confiance en notre son cool. Vous, qui lisez cette interview, je vous demande de bien vouloir dire avec conviction aux gens autour de vous : “Ce groupe japonais HOLLOW SHADE est vraiment cool !” (rires).

KOUHEI : HOLLOW SHADE sont les meilleurs, alors merci de nous aider à être actifs partout dans le monde.

Interview: Jenny & Chris
Translator: L-A

HOLLOW SHADE OFFICIALHOLLOW SHADE OFFICIAL TWITTER
SpotifyAPPLE MUSIC

It would be great if you could support us with a small donation.
It might not be much for you, but it would help us providing more and better interviews in the future.
With a little bit of your support we might be able to realize even more!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s