It would be great if you could support us with a small donation.
It might not be much for you, but it would help us providing more and better interviews in the future.
With a little bit of your support we might be able to realize even more!


DAMILA recently celebrated their 2nd anniversary. If you need a fresh and energetic visual kei band, then we can definitely recommend them! Great music, funny videos on YouTube and a styling that screams: We are visual kei!



Merci beaucoup d’avoir accepté cette interview avec nous ! Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

Yami : Je suis content d‘avoir cette opportunité de transmettre un message aux fans de musique du monde entier.

Meguha : Je vais bien ! Merci de nous accorder votre temps aujourd’hui (en anglais).

Lit : Je suis heureux que tout le monde ait fêté notre anniversaire avec nous lors de notre dernier concert.

Futaba : Ce serait à nous de vous remercier. En ce moment j’ai très sommeil, mais je suis tout le temps comme ça !

Gabu : Sai&kou !! (Super&bien)

Vous avez célébré votre deuxième anniversaire cette année. Vous avez essentiellement commencé vos activités lorsque la pandémie a débuté, n’est-ce pas ? Cela a dû être vraiment difficile pour vous au début. Que pensez-vous de vos deux premières années en tant que DAMILA ? 

Yami : Ca n’a pas été de tout repos de continuer nos activités jusqu’à présent. Cependant, vu la situation critique dans laquelle se trouve la planète actuellement, je pense que c’est pareil pour tout le monde. Grâce au soutien de nos fans et à la collaboration des livehouses en dépit de la situation, une nouvelle culture des livehouses a vu le jour, rendant possible la survie face à la pandémie. Lors du concert pour notre deuxième anniversaire, je voulais transmettre mon sentiment de gratitude envers ces liens nouvellement formés que les deux dernières années m’ont fait ressentir à un niveau différent.

Meguha : J’ai le sentiment que ces deux années ont été extrêmement longues. Cela montre à quel point elles ont été épanouissantes pour nous. Parce que toutes sortes de choses ont eu lieu.

Lit : Nous avons dû faire face à de nombreuses difficultés à cause de la pandémie, mais j’ai malgré tout réussi à profiter de nos activités pendant ces deux dernières années.

Futaba : C’est un chemin très escarpé. Et il l’est toujours. Mais je veux que vous preniez tous soin de vous tout en vous amusant tout autant que nous, d’accord ?

Gabu : Plein de choses différentes ont eu lieu, mais je pense que nous avons réussi à les surpasser parce que c’est nous.

Yami (Vo.)

Vous avez sorti votre nouveau single ARTEMIS en mars. Artémis est la déesse grecque de la chasse, la nature, la lune et la chasteté. Pouvez-vous nous dire pourquoi avoir choisi ce nom pour la chanson ? 

Yami : Cette œuvre complète notre précédente trilogie, comme nouveau thème j’ai dessiné un miroir comme motif. Le titre “ARTEMIS” suggère le thème de la lune dans les paroles, mais j’espère que vous l’apprécierez en pensant à la façon dont les deux mots “miroir” et “lune” sont liés dans la chanson, les paroles et le clip.

Lorsque vous avez commencé à travailler sur les nouvelles chansons pour le single, quel a été le point de départ et comment avez-vous procédé suite à cela ? 

Yami : Cette fois, les membres n’ont terminé cet opus tel qu’il est dans sa forme actuelle qu’après avoir fait de nombreux essais et de nombreuses erreurs.

Lit : Nous avons principalement deux schémas lorsque nous créons des chansons. Le premier, c’est lorsque nous écrivons une chanson basée sur l’inspiration. Le deuxième, c’est quand l’un des membres ou quelqu’un du staff fait part de son opinion lors d’une réunion portant sur le type de chanson que nous voulons, et ensuite nous essayons d’écrire une chanson basée sur ces attentes.

Quelle chanson recommanderiez-vous à ceux qui n’ont pas encore écouté votre musique ?

Meguha : Je veux recommander la chanson TOXIC. Sa progression est assez dramatique et colle à la composition de la chanson toute entière.

Lit : Bien entendu, notre nouvelle chanson ARTEMIS, mais merci de commencer par écouter ALICIA (アリシア) pour laquelle nous avons aussi sorti un clip, et je pense que vous comprendrez quel type de groupe est DAMILA.

Futaba : J’aimerais personnellement que vous écoutiez notre premier single ALICIA (アリシア). Il représente l’origine et les débuts de DAMILA après tout, et c’est une chanson qui me motive quand je l’écoute. 

Gabu : Je veux que vous écoutiez ALICIA (アリシア) à tout prix !

Comment décririez-vous vos concerts ?

Yami : Tout en réfléchissant à ce que signifie faire de la musique lors de concerts dans des moments comme ceux-ci, je chante avec mon âme à chaque performance.

Meguha : Nos concerts sont basés sur l’idée que la scène prend vie en fonction de ce que nous ressentons à ce moment précis.

Lit : On délivre les performances les plus enflammées. 

Futaba : Une fée qui semble s’amuser à tournoyer ? C’est ce à quoi nous ressemblons, j’imagine ?

Gabu : Des visages souriants maquillés tout en blanc !!

Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir musicien ?

Yami : Ça a été une révélation.

Meguha : C’est comme si au moment où j’avais repris mes esprits, j’en étais déjà un. Comme si la nature m’avait mis sur cette voie.

Lit : J’avais comme motivation de former un groupe par extension du fait de jouer avec des amis.

Futaba : Quand j’avais environ 13/14 ans, J’ai découvert un groupe de visual kei. J’ai écouté les chansons de mes aînés et j’ai eu envie de créer un groupe moi-même. 

Gabu : Parce que c’est cool d’être musicien !

Meguha (Gt.)
Lit (Gt.)

Nous avons remarqué que la plupart des commentaires sous vos vidéos YouTube viennent de fans étrangers. Grâce à Spotify, YouTube et Twitter par exemple, il est beaucoup plus facile pour les fans étrangers de prendre connaissance de la musique japonaise et de groupes maintenant qu’il y a dix ans. Qu’est-ce que cela vous fait de pouvoir lire les impressions et les émotions de vos fans directement ?

Yami : Je pense que nous sommes dans une ère très pratique, dans laquelle nous pouvons partager notre musique avec des gens du monde entier via internet. Tandis que le coronavirus se répand toujours en ce moment, je peux recevoir des messages de personnes à l’étranger et ça me donne toujours du courage. Merci beaucoup.

Meguha : C’est une période sympa. Nous avons nous même plus d’opportunités d’entrer en contact avec la musique étrangère qu’avant. J’espère que notre musique se répandra aussi sur internet. 

Lit : Je suis ravi car il y a beaucoup de commentaires joyeux.

Futaba : Je suis vraiment content. Un jour dans un futur lointain ? Proche ? Je veux créer un endroit où vous pourrez voir, écouter et ressentir notre musique en direct, vous savez ? 

Gabu : Je suis heureux qu’il y ait des gens qui me soutiennent en écrivant des commentaires, en m’envoyant des messages privés ou en regardant mes twitcasts. 

Futaba (Ba.)
Gabu (Dr.)

Nous voulons également en savoir un peu plus sur les membres de DAMILA ! Vous participez à de nombreux événements aux côtés d’autres groupes. Nous sommes certains qu’il doit y avoir quelques histoires intéressantes ! Merci de nous partager quelques moments amusants qui ont eu lieu !

Yami : Notre batteur Gabu est souvent maquillé en blanc, mais à un événement, il y avait un groupe dont les membres portaient tous du maquillage blanc, j’ai pris un d’eux pour lui et j’ai commencé à lui parler (rires).

Futaba : En fait, je suis étonnamment timide, donc je reste souvent seul. C’est à cause de ça que je n’ai pas beaucoup d’amis, j’imagine. Je suppose que les autres membres auront des histoires intéressantes (rires).

Gabu : Je suis trop timide pour parler aux autres groupes, alors j’aimerais surmonter ça rapidement (pleure).

Y a-t-il un membre qui finit ses repas particulièrement rapidement ou lentement ?

Futaba : Comme je l’ai dit dans la question précédente, je suis souvent seul donc je ne sais pas (rires). Je pense que je suis celui qui mange lentement.

Gabu : Meguha est le plus rapide, et Futabin (surnom de Futaba) le plus lent, je pense. 

Qui serait le premier à donner son avis si quelqu’un demandait des conseils (concernant la composition de chansons, etc…) ? 

Futaba : Comme l’on peut s’y attendre, ce serait notre chanteur Yami, ou Lit vu qu’il compose beaucoup ?

Gabu : Yami et Lit ! Probablement !

Merci de laisser un message à vos fans étrangers !

Yami : Merci d’avoir lu jusqu’à la fin. Votre soutien devient toujours notre force. Nous continuerons de vous délivrer notre musique, alors nous espérons que vous nous soutiendrez.

Lit : Merci de soutenir DAMILA. Et j’espère que nous aurons la possibilité de nous produire dans les pays où vous vivez. 

Futaba : Merci pour tout. Je veux vraiment vous rencontrer. Nous ferons tout pour avoir une occasion de vous rencontrer chez vous un jour, alors d’ici-là, merci de me soutenir sur les réseaux sociaux, comme Twitter et Instagram. S’il vous plaît, aimez-moi.

Gabu : Merci de toujours regarder nos vidéos ! Nous allons beaucoup mettre à jour Twitter et YouTube, alors j’espère que vous nous soutiendrez !

Interview: Jenny
Translation: L-A

DAMILA OFFICIALDAMILA OFFICIAL TWITTER
SpotifyApple Music

It would be great if you could support us with a small donation.
It might not be much for you, but it would help us providing more and better interviews in the future.
With a little bit of your support we might be able to realize even more!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s